De Mons-en-Pévèle à Bouvines deux batailles, un film et un musée – Journal Numérique – Articles locaux – www.lavoixdunord.fr


 En 1304, le roi de France, Philippe Le Bel, affrontait les milices flamandes à Mons-en- Pévèle. Moins d’un siècle plus tôt, en 1214, Philippe Auguste défaisait à Bouvines, une coalition à laquelle participaient des combattants d’outre-Quiévrain. Pour faire comprendre ces événements majeurs de l’Histoire de France, l’association 1214 - 1304a fait réaliser un documentaire et travaille à la créationd’un musée. PAR JEAN BISCHOFF

Sur les traces des batailles de Bouvines et Mons-en-Pévèle : le film. L’idée de ce documentaire de 40 minutes est née dans l’esprit des Bouvinois et des Pévélois de l’association 1214 - 1304, notamment Cyrille Lemaire, adjoint à Mons-en-Pévèle qui, en tant qu’enseignant, anime un atelier cinéma. « C’est un bon moyen pour faire passer des connaissances, plaide-t-il.

Notre but est d’emmener le spectateur à la découverte des traces discrètes qui subsistent de ces combats, de capter la parole d’érudits comme Frédéric Lacaille, conservateur du département des peintures du XIXe siècle à Versailles, qui évoque les deux tableaux qui y sont conservés et qui représentent ces affrontements. Pour Mons-en-Pévèle, nous avons fait appel à Gérard Hugot et pour Bouvines à Jean-Louis Pelon, cela sans oublier des représentants de l’association des guides et des confréries de Bruges. Enfin, nous avons souhaité insister sur les liens d’amitié que nous avons noués avec les Belges. » Ce film qui a demandé un an de travail et quatre jours de tournage, réalisé par François Engrand, a coûté 4 000 E dont 3 000 versés par le Fond local d’initiative pévélois, le reste étant à la charge de l’association.

À terme, ce film sera visible dans la salle des Batailles, à l’étage de la médiathèque de Mons, avec la possibilité de sélectionner trois séquences. Il pourrait également être traduit en néerlandais.

Vingt-cinq ans d’amitié avec Bruges. Le rapprochement avec les Pévélois remonte en 1987 alors que les Belges fêtaient Jan Breydel et Pieter Deconinck, deux chefs de la révolte flamande de 1302 contre les Français. Leur statue comporte d’ailleurs un bas-relief représentant la bataille de Mons-en-Pévèle.

« Le Jogging-club brugeois a eu l’idée de se rapprocher de nous, raconte Cyrille Lemaire. Depuis, les liens se sont raffermis. Ils viennent chaque année et nous avons lancé un jumelage scolaire entre nos deux cités. Pour le 25e anniversaire, qui sera fêté le dimanche 30 septembre, nous organiserons une journée plus festive que d’habitude pour nos 130 invités  ; il y aura un lâcher de ballons avec des messages de paix, le baptême du géant Jehan de la Poterie conçu par le conseil des jeunes, une course à pied, l’édition d’une nouvelle fiche balade et, bien sûr, la projection du film… » La salle des batailles. Créée au premier étage de la médiathèque de Mons-en-Pévèle, elle devrait ouvrir au premier semestre 2013. Son budget est de 100 000 E dont la moitié prise en charge par la CCPP. Depuis trois ans, sa conception est suivie par l’association, un comité de pilotage et une commission municipale. « Nous avons voulu travailler sur les similitudes entre les batailles de Bouvines et de Mons-en-Pévèle qui ont eu lieu à 19 kilomètres de distance et à moins d’un siècle d’intervalle tout en marquant fortement l’Histoire de France, précise Cyrille Lemaire. Sur 120 m², ce sera une exposition permanente et interactive qui permettra d’aller à l’essentiel et qui renverra vers d’autres lieux plus spécialisés. » La scénographie a été réalisée par Cyril Blondel qui travaille au Forum des sciences et par le cabinet Pied à coulisse. Si l’on pourra s’y amuser, par exemple, à soulever une épée ou une cotte de mailles, l’exposition, elle, prendra la forme de trois grandes tentes où sera rappelée l’histoire des batailles mais aussi un mur consacré à la vie quotidienne au Moyen Âge.  •

viaDe Mons-en-Pévèle à Bouvines deux batailles, un film et un musée – Journal Numérique – Articles locaux – www.lavoixdunord.fr.