Bouvines : un grand spectacle pour la grande Histoire jusqu’à dimanche

Voix du Nord 4/07/2014 - PAR STÉPHANE HUBIN (PHOTOS STÉPHANE MORTAGNE)

Lire l’article sur le site de La Voix du Nord

Depuis jeudi soir et jusqu’à dimanche, le son et lumière de Bouvines 2014 invite à un formidable voyage dans le temps. Pour ceux qui n’auront pas la chance d’y être (les 6 000 billets se sont rapidement arrachés), petite séquence de rattrapage.

D’ici dimanche, 6 000 personnes auront assisté au son et lumière de la célébration du 800e anniversaire de la bataille de Bouvines. Et elles ne devraient pas avoir à regretter les 14 € déboursés. Malgré l’heure quarante de spectacle, le temps passe vite et le spectateur en prend véritablement plein les yeux.

Costumes de qualité, bande-son rythmée, éclairages sublimés, cascades à cheval à couper le souffle ou combats superbement chorégraphiés forment les ingrédients d’un spectacle de haute tenue, intelligemment appuyé par un écran géant longitudinal sur lequel se projettent en permanence des décors de synthèse ou filmés qui à la magie.

Passionnant et haletant

Dès le premier tableau, le public est embarqué. Roi de France, Philippe Auguste, qui doit faire face à une armée de coalition trois fois plus nombreuse que la sienne mêlant Anglais, Allemands et Flamands, peut-il déjouer la défaite annoncée ? À travers le récit historique des jours qui précédèrent la bataille de Bouvines et ces instants au cours desquels le roi de France décida d’une stratégie audacieuse pour vaincre les forces ennemies, Émilie Tommasi, metteur en scène, convie à un voyage dans le temps passionnant sur le fond, haletant sur la forme.

L’alternance des tableaux joués, dansés ou restitués sur grand écran sert un récit qui reste tonique, servi par 140 acteurs passionnés et justes. On remettrait bien ça tous les ans…