0

La bataille en Playmobil

Les 29, 30, 31 mai et 1er juin 2014MC 2013 juillet 099
Après un premier face à face l’an dernier qui regroupait 4500 personnages, pas moins de 6000 figurines reproduiront l’un des moments cruciaux de la bataille dans une vaste fresque inédite. Une reconstitution riche de mille détails et fruit d’un travail patient, organisée par l’association « Bouvin’Embellie ».

0

Il s’invente des histoires avec des playmobil

La reconstitution de la bataille en Playmobil les 13 et 14 juillet à Bouvines
WEO : diffusé le 04/06/2013

0

La grande histoire de Bouvines racontée en 4400 Playmobil le week-end du 13 et 14 juillet 2013

 

LA VOIX DU NORD - PUBLIÉ LE 12/07/2013 - Par RENAUD TOUSSAINT

Revivre la bataille de Bouvines en mode Playmobil. C’est ce que propose ce week-end l’association BouvinEmbellie, un an avant le 800e anniversaire de la fameuse bataille remportée par Philippe Auguste. Le fruit d’un travail minutieux.

C’est qu’il en aura fallu du travail à ce collectionneur de l’Audomarois pour installer ses figurants Playmobil et composer ce diorama de la bataille de Bouvines, la mise en situation d’une collection dans une scène historique. 4 400 chevaliers et fantassins, pas moins, auxquels il faut encore ajouter chevaux, animaux de basse-cour et de la forêt, bâtiments, armes et autres accessoires. « Ce qu’on aime avec mon épouse, c’est donner un effet de masse. » Défi relevé.

Pour préparer sa maquette, Jean-Mi s’est rendu avec Isa, sa complice à la ville comme au jeu, dans l’église de Bouvines et à rencontré un spécialiste pour s’imprégner de l’histoire locale. Objectif : représenter le plus fidèlement possible la bataille telle qu’elle se déroula le 27 juillet 1214. Ce fameux dimanche qui vit Philippe Auguste s’imposer face à des troupes coalisées, pourtant supérieures en nombre.

Sur une plaine de plus de 60 m2, 3 300 coalisés miniatures, Allemands, Anglais, Flamands et même quelques Français, parfaitement alignés, font face à 1 100 soldats du roi de France, plus hétéroclites et dispersés. Et le passionné a tenu à reconstitution différentes saynètes, entrées dans la légende de la bataille : la prière de Philippe Auguste à la chapelle aux Arbres ou le passage de son armée sur le pont de Bouvines, élargi pour l’occasion.

« Et encore, ce n’est pas un diorama de détail, prévient Jean-Mi, qui voyait encore plus grand. Il aurait fallu une table supplémentaire pour élargir les marais et développer les villes de Bouvines et Cysoing. Mais la bataille ne s’est pas déroulée dans les villes, donc ce n’aurait peut-être pas été judicieux. Et puis les visiteurs ne pourraient plus en faire le tour. »

Quarante heures auront finalement été nécessaires pour mettre tout ce petit monde en ordre de bataille, patiemment, table après table, avec l’aide de d’Isa et de deux amis collectionneurs de la région. Un travail minutieux qui s’ajoute aux deux mois qu’ont demandés la préparation des armées et la confection des tentes. « Le plus long, c’était de refaire les armoiries des chevaliers. Avec les différents seigneurs présents, ça fait seize armées différentes. »

Avec une récompense à la fin. « Quand j’ai terminé d’installer un diorama, j’aime bien me poser et le regarder en détail. C’est comme un tableau. » Aux visiteurs d’en juger.

Diorama visible le 13 et 14 juillet 2013, de 9 h 30 à 18 h. UFCV de Bouvines, 234 rue Saint-Hubert. Entrée : 2 euros, gratuit pour les moins de 10 ans.

0

La bataille de Bouvines reconstituée en Playmobil !

Un collectionneur de l’Audomarois a reconstitué la bataille de Bouvines avec plus de 6000 Playmobil. Une expo à la fois ludique, pédagogique et historique à voir dans l’église du village.

© Yann Fossurier 6000 personnages Playmobil pour reconstituer la bataille de Bouvines.
La bataille de Bouvines en Playmobil
Reportage de Yann Fossurier et Bruno Espalieu.

6000 chevaliers et fantassins. Des centaines de chevaux, bâtiments, armes… Un travail minutieux et patient pour donner à voir la bataille de Bouvines dont on célèbre les 800 ans cette année. Ce jour de juillet 1214, les troupes royales françaises de Philippe Auguste s’imposait face à des troupes coalisées, pourtant supérieures en nombre, menées par Jean sans Terre, duc d’Aquitaine, de Normandie et roi d’Angleterre.

Dans l’Eglise de Bouvines, la plaine où a eu lieu cette bataille fait plus de 60 m2. Le souci du détail est partout. Le collectionneur audomarois, Jean-Michel, et l’association Bouvin’Embellie qui ont réalisé cette prouesse ont tenu à reconstituer les moments clés de la bataille :  la prière de Philippe Auguste à la chapelle aux Arbres, le passage de son armée sur le pont de Bouvines…Quarante heures de travail à découvrir sur place jusqu’à dimanche ou dans ce diaporama.

Du 29 mai au 1er juin, visites commentées à 11 h,15 h et 17 h. 2 € l’entrée, gratuit pour les moins de 10 ans.

0

L’Histoire de la bataille de Bouvines racontée avec des milliers de Playmobil

Article Nord-Eclair ; PUBLIÉ LE 29/05/2014 - MIS À JOUR LE 29/05/2014 

Près de 8 000 Playmobil sont mis en scène dans l’église Saint-Pierre pour reconstituer la bataille de Bouvines de 1214.

644355833_ce4fe1bcaaad4f8dc84ff60052c9bc4f_534944621_B972805908Z.1_20140529112807_000_GJ02HSJRH.2-0 (1)

«  C’est ce qu’on appelle un diorama, explique le collectionneur Jean-Michel Leuillier, la mise en situation d’une collection dans une scène historique.  » La reconstitution a lieu dans le cadre du huitième centenaire de la bataille de Bouvines qui opposa les forces de Philippe Auguste et une coalition formée par les armées de puissants princes européens.

L’église est ouverte au public dès aujourd’hui et jusque dimanche. Des visites commentées sont proposées à 11 h, 15 h et 17 h.

À côté de la sacristie, un matelas gonflable et une couverture détonnent avec les sculptures et les vitraux de l’église. Jean-Michel Leuillier a passé la nuit là, à travailler et à surveiller ses soldats de plastique. «  Il a fallu deux grosses journées et la participation de trois personnes pour tout mettre en place », raconte le collectionneur. Avant de passer à l’installation, la famille Leuillier a beaucoup travaillé en amont : «  Je me suis documenté sur la bataille de Bouvines, j’essaie de me demander ce que les visiteurs voudront savoir lorsqu’ils découvriront le diorama, explique Jean-Michel. Ma femme a redessiné tous les blasons à l’ordinateur avant de les imprimer sur du papier autocollant et de les placer sur les personnages.  »

À chaque nouvel événement, le succès est au rendez-vous et les visiteurs sont nombreux. « Les gens aiment qu’on leur raconte des histoires et le Playmobil est un support très ludique », se réjouit le collectionneur. On retrouve dans le diorama des scènes représentées sur les vitraux de l’église Saint-Pierre, qui retracent les grandes étapes de la bataille de 1214.

Jean-Michel Leuillier collectionne les Playmobil depuis quarante ans, «  Cela remonte à une opération de l’appendicite quand j’étais enfant, on m’a offert ma première boîte de Playmobils, raconte-t-il, j’ai commencé à en demander à chaque anniversaire, chaque Noël, à dépenser mon argent de poche là-dedans, et je n’ai pas arrêté depuis.  » Les deux mètres cube installés dans la nef de l’église ne représentent qu’une infime partie de la collection de Jean-Michel et de sa femme, Isabelle. Cette passion pour les Playmobil ils la partagent et la transmette à leur fils de neuf ans : «  Il apprend beaucoup de chose, notamment en histoire. »

Du 29 mai au 1er juin, visites commentées à 11 h,15 h et 17 h.

Deux euros l’entrée, gratuit pour les moins de 10 ans.

www.playmojmisaeric.over-blog.com

 

0

Si la bataille de Bouvines m’était contée… en playmobils !

http://www.paperblog.fr/7166734/si-la-bataille-de-bouvines-m-etait-contee-en-playmobils/

Publié le 04 juin 2014 par Lommedesweppes

C’est le défi qui a été relevé ce long week-end dernier en l’église de Bouvines, à l’occasion du 800ème anniversaire de la bataille. Grâce à plus de 6.000 playmobils, il a été possible de reconstituer un champ de bataille et un combat qui restèrent célèbres dans notre histoire de France. Pour mieux comprendre les enjeux et le déroulement, j’ai pu bénéficier, à l’heure de mon passage, des commentaires éclairés du chevalier Pelon, historien local spécialisé dans cette période. Inutile de vous dire qu’il y avait du monde et qu’on faisait même la queue à la porte de l’église pour pouvoir y entrer !


En savoir plus sur http://www.paperblog.fr/7166734/si-la-bataille-de-bouvines-m-etait-contee-en-playmobils/#vmz3iSjmxgyAJcsG.99

0

Diaporama « La bataille en Playmobil »

Photos de Renaud Avez – Rétrospective du week-end du 29, 30, 31 mai et 1er juin

BATAILLE DE BOUVINES (263 photos)
2 juin 2014

  
Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

Note: To see the pictures in the original Picasa album, click here

Voir le diaporama

0

VIDEO Playmobil 2014

par André Masquelier