0

Bouvines 1214-2014, un lieu de mémoire

Image4Image2

 

 

La Commission historique du Nord, la Société historique du pays de Pévèle et les Archives départementales du Nord organisent, les samedi 17 et dimanche 18 mai 2014, une manifestation ouverte à tous et intitulée Bouvines 1214-2014, un lieu de mémoire.

Cette manifestation fera intervenir des spécialistes français et étrangers (allemand, américain, belge…) de la célèbre bataille.

Il s’agira de mettre l’événement en perspective et d’analyser son impact jusqu’à nos jours tant en France qu’en Europe.

Retrouvez ici le programme détaillé.

Elle aura lieu

Image3

 

  • le samedi 17 mai aux Archives
    départementales du Nord, 22 rue Saint-Bernard à Lille,
  • le dimanche 18 mai à l’institut de Genech (amphi Félix Dehau) le matin
  • le dimanche 18 mai après-midi en l’église de Bouvines.
Tarif : Gratuit - Renseignements : historique.pevele@wanadoo.fr

Download (PDF, 603KB)


0

Conférence d’Eric Vanneufville

Le dimanche 11 mai à 15 heures

Espace Jean Noël de Bouvines - entrée gratuite - Renseignements : www.lesamisdebouvines.fr

 

conferencevanneufvilleDans le cadre d’EuroPiat en fête
Conférence d’Eric Vanneufville, auteur du livre « Le Front Flamand ». Passionné par l’histoire de cette contrée, il narre les histoires de son petit pays dans un discours où l’authenticité le dispute à l’affectivité.


0

Conférence du 11/05/2014

Les photos de la conférence de Eric Vanneufville.
Photos de Michel Chopin

0

Finalement, doit-on se souvenir ou pas de la bataille de Bouvines ?

Article Voix du Nord – 15/05/2014 – Marie Vandekerckove

Était-ce un événement fondateur de l’histoire de France ou une récupération politique utilisée comme propagande ? Tout ce week-end, des historiens venus de toute l’Europe s’interrogent sur l’importance de ce dimanche 27 juillet 1214. Des conférences de haut niveau, organisées par la Société historique du Pays de Pévèle, la Commission historique du Nord et les Archives départementales, mais très grand public, pour tout savoir de la victoire de Philippe Auguste.

L’église de Bouvines et ses vitraux restent des « lieux de mémoire» de la victoire de Philippe Auguste.

Lire la suite

0

Bouvines: le regard d’un Flamand sur 1214, ses causes et ses conséquences

Article Voix du Nord – Jean-Louis Pelon le 17/05/2014

Dimanche dernier, la salle de la mairie de Bouvines accueillait plus de 75 personnes venues assister à la conférence : « Bouvines et la Flandre », proposée par « Les Amis de Bouvines » et donnée par Éric Vanneufville, historien spécialiste de l’histoire de la Flandre

516302294_B972720956Z.1_20140517162634_000_GR02EGSGB.1-0

Celui-ci a fait voyager son auditoire de Bouvines à Courtrai, à travers les 13e et 14e siècles, et montré la Flandre comme un opulent comté, objet de convoitises tant du royaume de France et que de celui d’Angleterre.

Il a insisté sur la dimension sociale des événements historiques ainsi que sur la psychologie des principaux acteurs : Philippe Auguste, Jean sans Terre, Ferrand, Jeanne de Flandre…

Après 1214, et durant tout le 13e siècle, la monarchie française jouera sur les divisions sociales de la Flandre et s’appuiera sur la bourgeoisie de Gand, Bruges, Ypres et Lille, pour imposer sa loi au peuple flamand profitant d’un pouvoir comtal contesté localement.

En 1302, la révolte du peuple, menée essentiellement par les corporations, va conduire à l’écrasante victoire des « communiers » flamands sur la chevalerie française à Courtrai, le 11 juillet 1302, jour de la bataille des Éperons d’or.

Au cours des années suivantes, les dissensions sociales flamandes et le ralliement des nobles aux rois de France, conjugués à l’absence de soutien de l’Angleterre, aboutiront à la sanglante défaite des paysans flamands révoltés à Cassel en 1328.

Captivé par cette description réaliste, par opposition à certaines explications hypothétiques, l’auditeur avait l’impression de se situer au cœur de la vérité historique. Au milieu de la causerie, un groupe de trente randonneurs d’EuroPiat, menés par le Seclinois Christian Vasseur et le Bouvinois René Thaïci, est venu faire le plein de culture, avant de repartir visiter dans le vent le champ de bataille.

Dernier ouvrage d’Éric Vanneufville : « Le Front flamand 1214 -1328 » (Ed. Yoran Embanner, 15€) J.-L.P. (CLP)

0

ACTES DE « BOUVINES 1214 – 2014 UN LIEU DE MEMOIRE »

Les 17 et 18 mai 2014 se sont tenues à Lille, Genech et Bouvines, deux journées consacrées à la commémoration de la bataille deBouvines.Sans titre 6
Cet ouvrage de 188 pages en couleurs réunit les textes illustrés des douze conférences données (dans l’ordre de passage) par
Dominique BARTHELEMY, John W. BALDWIN, Els DE PAERMENTIER, Isabelle GUYOT-BACHY, Marie-Madeleine CASTELLANI, Malte PRIETZEL, Dominique DELGRANGE, Antoine CALAGUE, Annie SCOTTEZ-DE WAMBRECHIES, Alain PLATEAUX, Maÿlis JEANSON et Jean-Louis PELON.

Sans titre 5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il sera disponible

  • dans nos locaux, 3 rue Neuve à Templeuve, lors de la permanence du vendredi après-midi (14h30 – 17h30) au prix de 20 euros
  • A la librairie de Cysoing, à l’Office de Tourisme à Cysoing et Mons en Pévèle ……
  • Sur commande
    • en téléphonant au 03 20 34 98 52 (répondeur téléphonique)
    • par mail à historique.pevele@wanadoo.fr

au prix de :

  • 25,45 euros (20 € + 5,45 € de frais d’expédition) en France, pour 1 exemplaire
  • 30,60 euros (20 € + 10,60 € de frais d’expédition) hors de France, pour 1 exemplaire

Nous consulter pour les tarifs pour un nombre plus élevé d’exemplaires
BON DE COMMANDE DES ACTES DE « BOUVINES 1214 – 2014 UN LIEU DE MEMOIRE »
M. Mme ………………………………………………………………………………………………………Prénom…………………………………………..
Adresse …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Téléphone
Adresse mèl ……………………………………………………………………………………………………………….@…………………………………….
Nombre d’exemplaires souhaité ………………
Ci-joint un chèque de …………………………………………………………………………………………………………………………………………….
A l’ordre de M. le Trésorier de la Société historique du Pays de Pévèle