Les belligérants

Armée royale

Philippe II Auguste avec environ 15 000 lances (commandée par Guérin, moine-soldat de l’ordre des Hospitaliers, futur évêque de Senlis et chancelier de France) : hommes de la garde du roi (comme Guillaume des Barres) et troupes de ses vassaux (Eudes duc de Bourgogne, comtes de Melun, de Montmorency, de Dreux, de St Pol, de St Valéry etc.) et les milices envoyées par les communes.

(environ 25 000 hommes ?) Troupes venant de Germanie soutenant l’empereur Othon IV de Brunswick, Anglais du comte de Salisbury, soldats venant de Hollande, du Brabant, milices et chevaliers des cités flamandes, hommes-liges de Renaud, comte de Boulogne etc.